Chaque année, le mois d’octobre introduit la campagne d’information nationale destinée à sensibiliser la population sur le dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche….

Chaque année, le mois d’octobre introduit la campagne d’information nationale destinée à sensibiliser la population sur le dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. Afin de vous préparer au mieux, EluesLocales propose 6 actions originales à mettre en place dans votre commune pour organiser cet événement.

Octobre rose, un mois de prévention contre le cancer du sein

Organisée par l’association Ruban rose, Octobre rose permet de “lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant” comme le précise l’association sur son site. Chaque année, 11.600 femmes décèdent de ce cancer qui touche, 8 fois sur 10, des femmes de plus de 50 ans. 54.000 nouveaux cas sont dépistés par an et dans 9 cas sur 10, le cancer peut être guéri s’il est dépisté à temps. Mais “si depuis 25 ans, d’importants progrès pour la recherche médicale ou pour la qualité de vie des malades ont été réalisés, il est indispensable de continuer le combat contre la maladie” précise l’association.

Alors, pour mettre en lumière et accompagner l’information en faveur de la lutte contre ce fléau, voici 6 propositions originales à mener dans les collectivités.

1 – Une course

Organiser une manifestation sportive est un excellent moyen de communiquer sur un événement aussi important que celui-là. Sur ce principe, l’association Odyssea organise des courses chaque année : les participants s’inscrivent moyennant une contribution financière et la somme récoltée est reversée à divers organismes qui œuvrent en faveur de la lutte contre le cancer. Depuis 2002, l’association a récolté plus de 8.4 millions d’euros grâce à 865.000 participants.

De manière plus informelle, une collectivité peut aussi organiser une course ou une marche afin de promouvoir Octobre rose. C’est un excellent moyen de communiquer sur les enjeux de cet événement et de réaliser de la prévention en faveur du dépistage auprès de ses habitants. Mélanie Lepoultier, maire de Sommervieu (14) témoigne en ce sens : “Nous organisons une marche familiale parce que le dépistage n’est jamais l’histoire que d’une femme, mais celle de tous les proches qui l’entourent, notamment quand elle hésite. Marche en famille, entre amis, un dimanche matin (1er dimanche d’octobre) à 10h. 5 km suivi d’un “apérose” offert par la commune et les partenaires. La Ligue contre le cancer ainsi que l’association Mathilde (dépistage) sont présentes, tout comme des médecins.

2 – Un défilé

Si Octobre rose sert à informer sur le cancer du sein et à lancer une campagne de prévention en faveur du dépistage, c’est aussi un moment important pour celles qui en ont malheureusement été victimes. Afin de montrer qu’il peut exister une vie après cette terrible épreuve, des défilés en lingerie de femmes opérées du sein sont organisés depuis 2015. Cela permet d’annoncer un message fort : « ni les traitements, ni les opérations n’enlèvent la féminité. », assure sur France 3, Nathalie Gosselin, à l’origine de ces défilés et fondatrice de « Restez Femme », une entreprise qui commercialise des sous-vêtements avec des prothèses pour les femmes ayant subi une ablation des seins. Ces défilés ont un effet bénéfique pour le moral des femmes : « elles se projettent et essaient de redevenir ce qu’elles étaient avant. »

Des communes organisent des partenariats avec elle ou avec d’autres entreprises de prothèses mammaires afin de réaliser un défilé auprès de leurs habitants ou tout simplement informer sur l’existence de celles-ci.

3 – La mammobile

L’Association Montpellier-Hérault du Dépistage du Cancer du Sein (AMHDCS) a mis en place un véhicule permettant de réaliser un dépistage gratuit. Complémentaire des cabinets de radiologie de la région, la « mammobile » permet d’aller directement auprès de la population, assurant ainsi une meilleure promotion du dépistage. Le véhicule permet aussi de desservir les communes du département isolées sur le plan médical et par son caractère plus spontané, incite plus facilement les femmes à réaliser un dépistage du cancer des seins.

J’ai dès à présent préparé un courrier à l’attention de Monsieur le Maire et de sa majorité, en lui demandant de prendre les dispositions nécessaires afin de permettre aux femmes à partir de 45 ans de bénéficier des services de la mammobile lors de son passage une fois par an dans la commune,” témoigne une élue d’opposition sur le forum d’Elueslocales.fr. Car au-delà des enjeux électoraux, cet engagement est de santé publique et doit pouvoir accompagner toutes les populations dans le dépistage.

4 – Le forum d’information

Organiser un forum d’information est un excellent moyen de réaliser une prévention efficace. Un événement public, s’il est bien relayé, peut attirer un monde important. Le principal atout du forum, c’est la diversité des participants qu’on peut y convier : personnel médical, associations de patients, mais aussi entreprises, notamment celles qui réalisent des prothèses mammaires. On peut aussi organiser une manifestation sportive, ou d’autres ateliers annexes. Ainsi, le public aura l’occasion de voir l’ensemble des acteurs qui luttent contre le cancer du sein.

5 – Portes ouvertes des unités dédiées

Pour faire de la prévention sur le cancer du sein, rien ne vaut mieux que d’organiser des portes ouvertes au sein des unités dédiées. C’est en tout cas ce que pense le CHU de Bordeaux, l’un des plus importants sites hospitaliers de traitement du cancer du pays, qui organise, comme chaque année, une « vaste campagne d’information et de sensibilisation au dépistage ». Pendant un mois, le CHU va proposer diverses activités classiques de prévention comme des stands d’informations ou des ateliers d’autopalpation, mais aussi des animations plus ludiques comme un challenge sportif ou des expos photos. En confiant la prévention à un établissement hospitalier, on est assuré de fournir une information de qualité auprès de la population concernée. Par exemple, le centre de la lutte contre le cancer Léon Berard propose un forum avec en complément des ateliers collectifs sur inscription. Ils peuvent concernés la nutrition et la pratique d’une activité adaptée, ou bien plus précis, comme celui organisé conjointement par une socio-esthéticienne et une kinésithérapeute qui apprend à “bien s’occuper de sa cicatrice”.

6 – Un événement culturel

Beaucoup de communes tentent d’innover en organisant un événement culturel comme un concert, une projection de film ou la représentation d’une pièce de théâtre. Couplé à des actions citées précédemment, cela permet de bien communiquer autour d’Octobre Rose et de ses enjeux. De nombreuses pièces de théâtre et de films traitent de ce sujet difficile, et la séance peut être prolongée par un débat sur le cancer du sein. Si la mairie manque de moyens, elle peut recourir à des partenariats, c’est le cas d’une commune qui va pouvoir organiser la représentation d’une pièce de théâtre “avec l’aide de mécènes privés (commerçants notamment) sensibilisés sur le sujet qui permettent de financer ce projet“.

Bien communiquer sur l’événement “octobre rose”

Afin de réussir au mieux ces actions pour Octobre Rose, la mairie doit être capable d’informer efficacement ses habitants sur les événements organisés par la commune. Cela passe par une communication par les réseaux sociaux, sans pour autant négliger les moyens plus traditionnels. Il ne faut pas oublier, en effet, que le dépistage concerne en priorité une population d’âge mûr, pas forcément à l’aise avec les nouveaux médias. Ainsi, pour une élue, il est important d’allier “la publication sur les réseaux sociaux de la mairie” à la “distribution de tracts d’information en mairie, à la bibliothèque, chez les commerçants et dans les boîtes aux lettres“. Une autre commune va jouer avec les codes couleurs de l’événement afin de rappeler à ses habitants que c’est le mois d’Octobre rose : “les statues de la ville seront drapées de rose“.

De nombreux exemples d’octobre rose à suivre

Même avec des moyens limités, des communes arrivent à s’organiser efficacement pour Octobre rose. La mairie de cette élue en est un bon exemple : “Pour notre part, et comme tout le monde avec un budget restreint, nous avons choisi, depuis plusieurs années, de concocter un programme intercommunal (4 villes concernées) et de nouer de nombreux partenariats (centres sociaux, centre de radiologie, associations…). Cela lui permet de réaliser de nombreuses actions originales comme la customisation du véhicule d’un centre social qui “tournera” ensuite dans les différentes villes pour sensibiliser la population, “don de cheveux” en lien avec l’association Solidhair et salons de coiffure partenaires, visite du centre de radiologie : la mammographie, qu’est-ce que c’est ? défilé de mode Octobre Rose des patients et des habitants, etc.